Paysage Harmonieux Protégé de Loky Manambato

Les Aires Protégées de Madagascar de la Région Nord. Paysage Harmonieux Protégé de Loky Manambato

Ici vous pouvez trouver plus de parcs protégés

Identité :

Infrastructures et Accès :

  • Le Paysage Harmonieux Protégé de Loky Manambato est localisé dans la région SAVA entre le fleuve Loky au nord et Manambato au Sud.
  • Le gestionnaire possède un bureau à Daraina et un bureau secondaire à Ampisikinana.
  • Les infrastructures d’hébergement sont constituées par les hôtels de Daraina, par le lodge camp Tattersalli à Andranotsimaty et par un site de campement à Analabe Sahaka.
  • Le circuit touristique est long de 3 km à Andranotsimaty. Les modalités de visite et de séjour sont à discuter avec les guides à l’entrée du site.
  • L’entrée principale du site se trouve le long de la RN5A, à 56 km de Vohémar (Iharana).
  • Pour accéder à l’AP de Loky Manambato, il faut compter deux heures et demie de route en voiture tout-terrain à partir de Vohémar, puis faire 15 minutes de piste entretenue jusqu’au camp, en partant du village de Mevatanàna sur la Route Nationale 5.

Climat – Faune et Flore :

  • Paysage Harmonieux Protégé de Loky Manambato: gold-crowned sifakaLe climat de l’AP est caractérisé par le climat sec de la partie Nord de l’Ile. La saison des pluies se situe de novembre à avril. La saison froide court entre juin et août avec une température minima de 18,1 °C et la saison la plus chaude est de décembre à février avec un pic de température allant jusqu’à 33,8 °C.
  • 8 types de formations végétales sont rencontrées dans l’AP de Loky Manambato, grâce à sa localisation entre les zones humides de l’Est et celles sèches de l’Ouest, ainsi que les altitudes du Centre. 12 massifs sont présents dans l’AP dont chacun dispose d’un microclimat spécifique.
  • Les massifs de la partie Sud-Ouest d’Antsahabe et de Binara sont couverts de forêt dense humide sempervirente au sommet avec Gambeya boiviniana, Ephippiandra et Mauloutchia, Uapaca densifolia, Wenmannia decora, Asteropeia rhopaloides,Oncostemum palmiforme, dypsis nodifera et Tina striata. Les forêts denses humides semi-décidues dans les massifs du Sud-Ouest sont dominées par Cynometra commerconiana, Trophis montanaet Mallotus oppositifolius. Les forêts denses sèches sont présentes dans les massifs centraux d’Ambohitsitondroina et de Bekaroka avec Xyloolaena perrieri, Helmiopsis inversa et Tannodia cordifolia, Adansonia madagascariensis. Dans les bas-fonds l’on rencontre une forêt ripicole.
  • Les plaines et les pentes des massifs sont couvertes de prairies herbeuses avec des Poaceae comme Andropogon Aristida, Heteropogon et Panicum, de prairies arborées avec Bismarckia Nobilis et Hyphaene coriacea ainsi que des prairies arbustives avec Flacourtia, Ziziphus.
  • Loky Manambato abrite 27 espèces d’amphibiens, 72 espèces de reptiles, 152 espèces d’oiseaux dont Anas melleri, Anas bernieri, Brachypteracias lepostomus (Rollier terrestre à courte queue). Ainsi que 8 espèces de tenrecidés et 8 espèces de lémuriens. Pour ce dernier, le Propithecus tattersalli, le lémurien à couronne dorée propithèque est endémique au site et en danger critique d’extinction.

Culture et Pratiques socio-économiques :

  • La population dominante autour de l’AP est constituée par les Sakalava dont la culture dans la zone est fortement liée au zébu.
  • Plusieurs tabous importants sont encore conservés sur le site funéraire de 4 anciens Sakalava lesquels ont fondé le village d’Ampombobe.
  • Les menaces sont constituées par la culture itinérante sur brûlis, le surpâturage des zébus, les feux de brousse et l’orpaillage. Les plus critiques sont l’exploitation du bois précieux et le braconnage des lémuriens (tabou pour les Sakalava de la zone) et des tortues marines.
  • L’Hyptis suaveolens est la plante envahissante qui pourrait menacer la forêt de l’AP.
Print Friendly, PDF & Email