Schlagwort-Archiv: vol

Madagascar en 1937

EXPLOITATION DES LIGNES INTÉRIEURES, POUR LE COURRIER ET LE FRET SEULEMENT, PAR LE SERVICE DE L’AERONAUTIQUE CIVILE DE MADAGASCAR EN 1937

Madagascar en 1937

Madagascar en 1937

L’avion du Service « Air-Afrique en provenance de la Métropole arrive, comme nous l’avons indiqué, le samedi matin. Le courrier est aussitôt distribué dans Tananarive ce qui permet aux Directeurs des Grandes Sociétés et Maisons de Commerce de donner aussitôt des ordres à leurs agents répartis dans l’Île. Les avions des lignes intérieures partent, en effet, de Tananarive le samedi après-midi, quand les conditions atmosphériques et l’heure d’arrivée de l’avion de la Régie Air-Atrique » le permettent.

A la même heure, les deux avions qui assurent ce service partent, l’un vers le Nord, pour toucher successivement Majunga, Port-Bergé, Antsohihy, Analalava, Ambanja, Ambilobé, Diégo-Suarez, Vohémar et Sahambava où il arrive dans l’après-midi du dimanche, à 15 h. 15.

L’autre, vers l’Ouest et le Sud, en passant successivement par Arivonimamo, Tsiroanomandidy, Ankavandra, Miandrivazo, Belo-sur-Tsiribihina, Morondava, Manja, Morombé, Tuléar, Betioky, Ampanihy, Behara (près Fort-Dauphin) Bétroka, Ihosy.

A l’aller, ces avions transportent le courrier venant d’Europe. Au retour, ils drainent le courrier pour Tananarive et pour l’Europe, un battement de trois jours permettant aux Colons éloignés et isolés de répondre courrier par par courrier. Au cours de l’année 1937, il a été transporté sur la ligne du Nord, qui fonctionne depuis le 1er janvier 1937, 13.240 kilogrammes de courrier et 1.608 kilogrammes de frêt.

Sur la ligne du Sud, ouverte au trafic le 31 octobre 1937, 1.984 kilogrammes de courrier et 995 kilogrammes de frêt. Ces chiffres témoignent du succès et de l’utilité des deux lignes intérieures.