Les cyclones à Madagascar

Ailleurs dans le monde, on les appelle ouragans ou typhons ; dans l’Océan Indien, les tempêtes tropicales sont appelées cyclones

Les cyclones à MadagascarIls se développent dans l’immensité de l’Océan Indien, dans le triangle Madagascar-Australie-Bengale. Ils se forment lorsque beaucoup d’eau s’évapore à la surface de la mer durant la saison chaude (novembre à mars). Ces « entonnoirs d’évaporation » commencent à tourner en raison de la rotation de la terre (dans le sens des aiguilles d’une montre dans l’Hémisphère Sud). De telles tempêtes tropicales se créent quotidiennement, mais chaque saison, plusieurs cyclones plus importants se développent, dont le diamètre peut atteindre plusieurs centaines de kilomètres. De manière classique, ils marchent vers l’ouest, vers Madagascar. Les cyclones dangereux ont une vitesse de vent de plus de 300 km/h et apportent toujours beaucoup de pluie.

A Madagascar, on parle de cyclone dès que les vents soufflent à plus de 166 km/h. Normalement, les cyclones changent plusieurs fois de trajectoire en mer. Ils sont ainsi difficilement prévisibles. La principale porte d’entrée des contacts terrestres à Madagascar se situe entre Sambava et Tamatave. La plupart du temps, les cyclones se déplacent le long de la côte vers le nord. Tous les deux ou trois ans, Madagascar est frappée par de violents cyclones, qui restent longtemps gravés dans la mémoire des gens…

Print Friendly