Schlagwort-Archiv: Fora zaza

circoncision à Madagascar

Notre thème d’aujourd’hui est le «Famorana» ou «Hasoavana» ou encore le «Fora zaza» ces trois mots signifient «la circoncision».

A Madagascar, le Famorana est un rite de passage pour affirmer la masculinité d’un petit garçon.

La circoncision est une tradition, qui prend une place importante dans la vie des Malagasy. Sur les Hautes terres, les parents décident de circoncire leur garçon au plus tard à l’âge de 4 ans. Après la circoncision, l’enfant devient un membre à part entière de la famille, c’est-à-dire au cas où un malheur lui arrive, il a le droit d’être enterré dans le tombeau familial.

Quand le garçon est circoncis, tout le monde dit «lahy ialahy» ou bien «tu es devenu un homme», puis on félicite la famille en disant: «Arahaba ririnina e», qui veut dire littéralement «salutation d’hiver», puisque la fête de la circoncision se déroule toujours durant la période hivernale entre les mois de Mai à Aout. La famille du petit garçon répond: «Samy vita e», qui signifie «c’est fait».

Ensuite le « lohatsitsy » ou le prépuce coupé sera avalé par le grand père avec une banane. C’est le symbole de la fertilité, de la virilité et l’espoir d’avoir une descendance masculine.

Quand tout le monde arrive à la maison, chaque famille, qui était invitée à la circoncision offre du «Tso-dranonjaza», un genre de bénédiction ; cela peut être de l’argent qu’on met dans la poche du garçon ou des biscuits ou bien des jouets. Une petite fête familiale est organisée pour cette occasion.

A la fin de l’évènement, les invités ne disent pas au revoir mais « Aza ela fery » ou «guéris vite !».

Chaque groupe ethnique sur l’île a leur propre rituel pour la circoncision. Par exemple dans le Sud-est de l’île, il y a la circoncision collective que l’on appelle «Sambatra». Elle se déroule tous les 7 ans au mois d’octobre.

Et si vous voulez découvrir les us et coutumes de notre pays, PRIORI se fera un plaisir d’organiser votre voyage.